MESSAGES DES INDIENS D’AMÉRIQUE

Publicar nuevo tema   Responder al tema

Ir abajo

MESSAGES DES INDIENS D’AMÉRIQUE

Mensaje  juanto el 13.08.18 21:51

MESSAGES DES INDIENS D’AMÉRIQUE
AU MONDE OCCIDENTAL
Par Lerebelle juin 16, 2016


Mes jeunes gens ne travailleront jamais.
Les hommes qui travaillent ne peuvent rêver.
Et la sagesse nous vient des rêves.
Smohalla, chef indien Sokulls

Le Grand Esprit nous a donné une vaste terre pour y vivre, et des bisons, des daims, des antilopes et autres gibier. Mais vous êtes venus et vous m’avez volé ma terre. Vous tuez mon gibier. Il devient dur alors pour nous de vivre. Maintenant vous nous dites que pour vivre, il faut travailler. Or le Grand Esprit ne nous a pas fait pour travailler, mais pour vivre de la chasse.
Vous autres, hommes blancs, vous pouvez travailler si vous le voulez. Nous ne vous gênons nullement. Mais à nouveau vous nous dites «Pourquoi ne devenez-vous pas civilisés?». Nous ne voulons pas de votre civilisation! Nous voulons vivre comme le faisaient nos pères et leurs pères avant eux.
Crazy Horse, grand chef Sioux du clan Oglalas
Vous êtes déjà si misérables que vous ne pouvez le devenir plus. Quels genre d’homme doivent être les Européens? Quelle espèce de créature choisissent-ils d’être, forcés de faire le bien et n’ayant pour éviter le mal d’autre inspiration que la peur de la punition? (…) L’homme n’est pas seulement celui qui marche debout sur ses jambes, qui sait la lecture et l’écriture et montrer mille exemples de son industrie…
En vérité mon cher frère, je te plains du plus profond de mon âme. Suis mon conseil et devient Huron. Je vois clairement la profonde différence entre ma condition et la tienne. Je suis le maître de ma condition. Je suis le maître de mon corps, j’ai l’entière disposition de moi-même, je fais ce qui me plaît, je suis le premier et le dernier de ma nation, je ne crains absolument aucun homme, je dépends seulement du Grand Esprit. Il n’en est pas de même pour toi. Ton corps aussi bien que ton âme sont condamnés à dépendre de ton grand capitaine, ton vice-roi dispose de toi. Tu n’as pas la liberté de faire ce que tu as dans l’esprit. Tu as peur des voleurs, des assassins, des faux-témoins, etc. Et tu dépends d’une infinité de personne dont la place est située au-dessus de la tienne. N’est-ce pas vrai ?
Kondiarionk, chef Huron, s’adressant au baron de Lahontan, lieutenant français en Terre-Neuve
Les hommes blancs annonçaient bien haut que leurs lois étaient faites pour tout le monde, mais il devint tout de suite clair que, tout en espérant nous les faire adopter, ils ne se gênaient pas pour les briser eux-mêmes. Leurs sages nous conseillaient d’adopter leur religion mais nous découvrîmes vite qu’il en existait un grand nombre. Nous ne pouvions les comprendre, et deux hommes blancs étaient rarement d’accord sur celle qu’il fallait prendre. Cela nous gêna beaucoup jusqu’au jour où nous comprîmes que l’homme blanc ne prenait pas plus sa religion au sérieux que ses lois. Ils les gardait à portée de la main, comme des instruments, pour les employer à sa guise dans ses rapports avec les étrangers.
Pachgantschilhilas, chef des Delawares
Chaque année, notre envahisseur blanc devient plus avide, exigeant, oppressif et autoritaire… La misère et l’oppression, tel est le lot qui nous échoit… Ne sommes-nous pas dépouillés jour après jour du peu de liberté qui nous reste ?
A moins que les tribus ne se liguent unanimement pour modérer les ambitions et l’avidité des Blancs, ils nous auront bientôt tous conquis et désunis, nous serons chassés de notre pays natal et éparpillés comme les feuilles d’automne par le vent.
Tecumseh, chef Shawnee, en 1812

juanto
Admin

Fecha de inscripción : 12/12/2008

Volver arriba Ir abajo

Luchar por la Libertad

Mensaje  juanto el 05.09.18 19:32

LUCHAR POR LA LIBERTAD

El 04 de Septiembre 1886 en Skeleton, Arizona, bajo la promesa de ser tratado como prisionero de guerra, y no como bandolero, tiene lugar la rendición de Gerónimo y 30 apaches que siguen con él, ante al ejército estadounidense. Gerónimo será recluido durante 3 años en la prisión de Fronteras (Sonora), donde hoy existe un museo que lleva su nombre. Transcurrido ese tiempo, será trasladado a una reserva india en Oklahoma, donde vivirá hasta su muerte en 1909.


El 05 de Septiembre del año 1877 en EE.UU. muere asesinado a bayonetazos el jefe indio sioux Caballo Loco, vencedor de Custer en Little Big Horn, durante una refriega con soldados cuando tratan de encarcelarlo. Fue jefe de los Sioux y se resistió a la invasión de la Grandes Llanuras de América del Norte por los blancos.




LA HISTORIA HABLA HOY

juanto
Admin

Fecha de inscripción : 12/12/2008

Volver arriba Ir abajo

TORO SENTADO

Mensaje  juanto el 16.09.18 9:05

TORO SENTADO
"Tatanka Yotanka"
En realidad “Bisonte macho sentado”.
Jefe y líder religioso indígena piel roja. Sioux hunkpapa.
Defensor de las antiguas costumbres durante la lucha de su pueblo contra la penetración estadounidense.
El solemne tratado de Fort Laramie de 1868 garantizaba a los sioux que por siempre serían dueños de las Colinas Negras, su centro del mundo, el lugar sagrado donde los guerreros hablaban con los dioses.
En 1889 hizo aparición entre los sioux el movimiento mesiánico, liderado por un indigena llamado Wovoka, que prometía la derrota de los blancos y el resurgimiento del pueblo indio como una nación poderosa. Los soldados estadounidenses procedieron a la detención de Toro Sentado para evitar una sublevación, cuando sus guerreros intentaban liberarle, fue asesinado por sus guardianes. El legendario jefe sioux fue enterrado en Fort Yates (Dakota del Norte)
El 8 de abril de 1953 a Mobridge, Dakota del Sur.
Frase:
“Si el Gran Espíritu hubiese deseado que yo fuera un hombre blanco lo hubiera hecho. Él puso en vuestro corazón deseos y propósitos, y en el mío puso otros diferentes. No es necesario que las águilas se comporten como cuervos.”
TORO SENTADO

juanto
Admin

Fecha de inscripción : 12/12/2008

Volver arriba Ir abajo

Re: MESSAGES DES INDIENS D’AMÉRIQUE

Mensaje  Contenido patrocinado


Contenido patrocinado


Volver arriba Ir abajo

Volver arriba


Publicar nuevo tema   Responder al tema
 
Permisos de este foro:
Puedes responder a temas en este foro.